Les gens

L’eau potable dans les villes

La vétusté des réseaux de distribution d’eau dans les villes du monde entier est un enjeu de plus en plus crucial. Dans des villes comme Djakarta et Mexico qui sont en train de s’affaisser, la détérioration des canalisations menace la qualité de l’eau potable.

Une étude réalisée par l’Université de Sheffield montre que les fuites dans les canalisations permettent aux contaminants de s’introduirent dans le réseau déau potable. Une baisse de pression fait entrer les eaux environnantes dans les conduites endommagées. L’eventuelle addition de chlore ne résoud pas la présence d’antibiotiques ou de métaux lourds.

Le goût de l’eau n’est pas nécessairement affecté par les contaminants, mais c’est la garantie d’une eau potable sûre qui doit être au centre de vos préoccupations.

Présence des microplastiques dans l’eau en bouteille

L’eau en bouteille est considérée comme le comble de la pureté. Elle est pour les uns la principale source d’eau potable et pour les autres une solution de facilité. Cependant, les études d’Orb Media démontrent que chaque bouteille d’eau peut contenir des milliers de particules de plastique microscopiques. Des analyses sur plus de 250 bouteilles de 11 marques différentes distribuées dans le monde ont révélé la présence de plastiques comme le polypropylène, le nylon et le polyéthylène téréphtalate (pet). Les résultats indiquent que quelqu’un qui boit un litre d’eau en bouteille par jour pourrait consommer des dizaines de milliers de particules de microplastique par an. Les effets directs sur la santé sont encore méconnus, mais des études montrent que 10% de ces particules restent dans le corps. ‘Le plastique n’a pas besoin de traverser les océans et passer par les poissons pour être consommé’ déclare Orb Media. ‘Il vient directement du supermarché.’ Pour lire les études sur les microplastiques présents dans l’eau en bouteille, consultez l’article d’Orb Media ici.